Je vois autour de moi beaucoup de mal-être. Des personnes vivant dans leur routine telle des robots. Malheureux, triste, le regard vide. Ils font ce qu’ils ont à faire sans passion, sans motivation. Comme c’est triste!

Je me suis demandé ce qui pourrait les rendre heureux et j’aimerais partager ce que je pense avoir trouvé : l’amour, l’amitié, le rire, la passion, faire quelque chose qu’ils aiment chaque jour en étant entourés de personnes qu’ils aiment.

La question est : chaque être humain a-t-il besoin de ces mêmes choses pour être heureux ? Selon moi, oui dans une certaine mesure. Cela fait partie des besoins intrinsèques de chaque être humain. Même une plante pousse mieux et devient plus belle lorsqu’elle est cultivée et nourrie d’amour.

En fait, chaque être vivant a besoin d’amour et heureusement il existe sous plusieurs formes.

Un autre point aussi, qui me semble essentiel et qui est à la source de tous les problèmes de l’humanité est que les hommes sont tellement focalisés sur ce qui se passe à l’extérieur d’eux qu’ils en oublient leur Soi. Qui sont-ils ? Ils ne le savent. Ne veulent-ils pas le savoir ? N’ont-ils pas le temps de se chercher ? Ou ont-ils tout simplement oublié qu’ils sont des êtres à part entière indépendamment des autres.

Ils sont tellement concentrés sur le bon plaisir des autres, parfois à détruire l’autre par jalousie, par soif de pouvoir et d’argent, qu’ils sont devenus oppresseurs directs ou indirects. Parce qu’ils ne sont pas heureux, ils font du mal autour d’eux. Mais ils ne sont pas heureux parce que leurs besoins intrinsèques ne sont pas comblés. Et pour comprendre ces besoins, l’Homme a besoin de se chercher pour faire connaissance avec lui-même et ses besoins.

Prenons l’exemple d’une fleur. Elle fleurira et s’épanouira en fonction de ce qu’elle est dans son essence. Sans se soucier des fleurs autour d’elle. Elle fait ce qu’elle a à faire, quelles que soient les conditions autour. Elle fera de son mieux. Ne nous sommes-nous jamais dit que cette fleur n’a pas fait de son mieux ? Qu’elle pourrait être plus belle ? Non, parce que dans la nature, les plantes et les animaux n’ont pas vraiment le choix de faire mieux. L’être humain, lui, a le choix. Il peut décider d’être la fleur qui s’épanouit et offre sa beauté colorée et son parfum même à celui qui la cueille alors qu’elle va mourir. C’est sa façon de donner de l’amour, inconditionnellement. Ou d’être les mauvaises herbes qui empêchent les autres plantes de s’épanouir.

Pour être la fleur, il suffit de se tourner vers soi-même et de donner inconditionnellement de toute notre essence, quelle que soit la situation extérieure.