fbpx

Réflexions sur Muharram n°7

septembre 16, 2019

Le vide …

Le ressentez-vous ? Un vide qui vous transperce l’âme. Même si vous êtes entourés, ce vide est omniprésent.

Tel un trou noir infini, il absorbe tout ce que je lui donne comme matière.

Nous essayons de le combler :

– Soit avec des choses matérielles : Technologies dernier cri, restaurants hors de prix, voitures luxueuses, villas immenses, voyages autour du monde, objects de mode en tout genre, tout autant de choses que nous convoitons en pensant que cela nous rendra heureux. Nous dédions parfois nos vies à l’obtention de ces objets en travaillent nuit et jour et parfois même en nous endettant.

– Soit avec des plaisirs éphémères : drogue, alcool et autres distractions procurant des plaisirs de courtes durées et non seulement sans finalité mais qui ne fait que détruire l’être humain au plus profond de lui-même.

– Soit avec des relations dont nous exigeons qu’elles comblent ce vide au point parfois de devenir toxiques, tant nous aspirons l’énergie de l’autre.

– Soit nous lancer désespérément dans tout ce qui est développement personnel et spiritualité en tout genre au point parfois de devenir victimes de sectes mal-intentionnées.

Nous sommes en réalité prêts à tout pour ne plus ressentir ce vide ne serait-ce que pour un moment parce qu’il est une souffrance.

La vérité est que ce vide est la plus grande bénédiction qui soit. Parce que c’est un Appel du Tout-Puissant.

En astronomie un trou noir ne peut être comblé sauf avec quelque chose d’infini comme lui. Et quelque soit nos tentatives de combler notre vide avec quelque chose de fini et limité, nos tentatives n’auront qu’un succès éphémère et très souvent la sensation s’accentue – Tel l’homme assoiffée qui essaie de se désaltérer avec de l’eau de mer : Il se retrouvera encore plus assoiffé.

Voilà pourquoi ce vide est un Appel de Dieu. Un Appel de l’Infini. Du Seul Infini pouvant combler ce vide et nous combler, pour arriver à une complétude suprême.

D’ailleurs l’imam Al-Sajjad as le dit dans son Entretiens Intimes de ceux qui aiment (extrait):

” Mon Dieu, compte-nous parmi ceux que Tu as choisis pour Ta Proximité, et Ton Amitié Protectrice …
à qui Tu as réservé Ta Connaissance, que Tu as rendu épris d’amour pour Ta Volonté, que Tu as choisis pour Ta contemplation, dont Tu as détourné (la face) de toute chose pour Toi, dont Tu as vidé le coeur pour Ton Amour, à qui Tu as fait désirer ce qui se trouve auprès de Toi…”

La première étape étant d’en prendre conscience et ensuite de travailler dur pour que Dieu nous gratifie de Lui, pour qu’Il s’offre à notre coeur.

Nous avons la chance d’avoir des modèles immaculés qui sont les Ahloul Bayt as qui nous ont transmis le dogme, les règles, et usages de bons comportements ainsi que des prières pour nous aider à atteindre ce stade de notre vivant.

N’essayons plus de combler ce vide avec ce monde, mais gardons cette place dans notre coeur vacante en demandant à Celui dont c’est la place attitrée de rejoindre cet espace que nous garder pour Lui.

Le fait de ressentir ce vide est réellement un bénédiction parce que cela veut dire qu’Il nous permet de nous languir de Lui.

PS : Mes réflexions sont le reflet de ma pensée et n’engagent que moi.

Crédits Image : Image par Gerd Altmann de Pixabay