fbpx

Réflexions sur Muharram N°2

septembre 3, 2019

Les premières nuits sont là et avec les premiers prêches, les premières larmes coulent.

Dès que son nom est prononcé, les coeurs se remplissent d’amour. Puis le souvenir de sa souffrance fait que les yeux expriment cet amour et tout le corps se met en mouvement en célébration de cet amour tout en dénonçant l’oppression dont il a été victime.

Je n’ai pas été témoin direct de la tragédie mais entendre les récits de l’évènement me met dans un état second, un état où j’ai envie de crier ma peine parce que oui je souffre au plus profond de mon être.

Je souffre par amour pour vous. Mon coeur se tord de douleur et il crie : « Pourquoi tant de souffrance, pourquoi lui, pourquoi sa famille, pourquoi son petit bébé et ses enfants si jeunes… Comment l’être humain peut-être capable de tant de barbarie ?

Cette souffrance a un rôle bien précis, et il est important d’en comprendre toute la portée.

Cette douleur est celle qui ravive le coeur. Elle nettoie les tâches de graisse laissés par toute une année d’insensibilité : la violence est partout et est montrée comme quelque chose de normal pour que nous nous habituions à elle, pour que nous restions silencieux face a l’oppression, parce que cela nous « parait » normal.

NON, l’oppression est une usurpation de droits et c’est Al- Hussain as qui nous l’apprend.

Il nous l’apprend par l’intellect mais aussi par le coeur. Chaque année nous recevons cette même leçon, chaque année notre imam bien aimé nous dit : « Réveillez-vous ! Réveillez vos esprits ! Et surtout réveillez vos coeurs ! » parce que ce qui est compris avec le coeur a une portée bien plus puissante que ce qui est admis par l’intellect seul.

Telle la flamme d’une bougie en train de s’éteindre par manque d’oxygène, le deuil de Imam Hussain as ravive la flamme de notre coeur en lui apportant une bouffée d’oxygène et ainsi nous sommes censés éclairer le monde de notre lumière. Lumière que nous recevons en cadeau de la part de Sayyadous Shohada.

Il faut maintenant apprendre à utiliser cette lumière à bon escient, il est temps d’éclairer le chemin par lequel passera Le Sauveur, le Guide, le Mahdi.

PS: Ces réflexions sont le reflet de mon opinion personnelle et n’engage que moi.

Crédits Image : Image par Pexels de Pixabay