Impossible de passer à côté de la polémique, tant elle est présente dans les médias.

Elle a ses adeptes et ses détracteurs. Tout est une question de perception.

Je comprends que les Français aient peur. Les médias font une propagande anti-islam chaque jour et une masse de moutons se laisse conduire exactement là où les politiciens veulent; c’est-à-dire dans un état de paranoïa exagérée. Cela leur facilitera la mise en place de lois les autorisant à nous espionner et porter ainsi atteinte à nos libertés fondamentales.

Le burkini est un « cheval de Troie », ni plus ni moins, qui sert à entrer dans notre tête et nous programmer pour que nous leur laissions de plus en plus de pouvoir. Exactement comme un « cheval de Troie » informatique qui pollue nos PC et envoie des informations à des pirates sans que nous le sachions.

Heureusement, beaucoup sont munis de l’antivirus cérébral, leur permettant de ne pas baisser leur garde intellectuelle et répondre en toute logique à ces gens.

Le burkini n’a réellement rien à avoir avec le terrorisme. Le burkini, permets tout simplement, à des femmes qui ne veulent pas se dénuder devant des inconnus (de leur plein gré), de pouvoir profiter de la plage et du soleil qui sont, disons-le, des présents de la nature et non des ressources créés par l’homme. Mais l’homme dans son besoin de contrôle illimité veut s’en emparer comme s’il s’agissait de sa propriété familiale.

A ce rythme, on sera bientôt obligés de se promener nus dans les rues de Paris, et ensuite ils devront faire face à plus de viols et de pédophilie. La pudeur est une valeur comme toutes les autres valeurs. Respectez-la au moins si vous n’en avez pas suffisamment pour cacher vos poitrines et vos cuisses.

Allez mesdames, toutes à la plage! (dans la tenue de votre choix)

Soyons libres de nos pensées, et de nos actes sans oublier que notre liberté s’arrête là où débute celle d’autrui.